Maurice Joseph Louis Gigost d’Elbée (1752 – 1794)

maurice-joseph-louis-gigost-d'elbée
Maurice Joseph Louis Gigost d’Elbée, généralissime de l’armée catholique et royale. Bataille de Chantonnay, 4 septembre 1793.

D’abord émigré à Coblentz où il rejoignit l’armée des Princes dès les débuts de cette révolution prétendument française, Maurice Joseph Louis Gigost d’Elbée revint dans son Anjou natale, obéissant ainsi à la loi qui ordonnait aux émigrés de rentrer.

Dès les débuts de l’insurrection catholique et royale en mars 1793, les paysans de l’Anjou viennent immédiatement quérir Maurice Joseph Louis Gigost d’Elbée dans sa propriété, près de Beaupréau. Ils le prient de bien vouloir se mettre, derechef, à leur tête afin de les commander dans leur résistance contre la république, cette bâtarde de tous les lâches, amie de Judas tombée du vagin sanglant de la Trahison.

Alors, cette troupe de paysans emmenée par d’Elbée vient grossir celles de Bonchamps, Stofflet, Cathelineau, Lescure, La Rochejaquelein et très vite les succès s’enchainent…

Mais le 17 octobre 1793, lors de la bataille de Cholet, d’Elbée est grièvement blessé le corps criblé de 14 coups de feu tandis que Bonchamps et Lescure sont, eux, mortellement blessés. L’armée catholique et royale subit un important revers.

Pendant que l’armée catholique et royale se replie et franchit la Loire, D’Elbée est secrètement transporté sur l’île de Noirmoutier, tenue par Charette, pour y être caché et soigné.

Mais en Novembre, 7000 bleus, commandés par le général Haxo, avancent vers l’île. Peu défendue, Noirmoutier se rend aux républicains en faisant promettre à Haxo de laisser la vie sauve aux vendéens. À l’instar d’une promesse électorale du résidu d’excrément Sarköllande, cette promesse ne sera évidemment pas tenue et quelques 1200 paysans seront lâchement massacrés sans justice ni procès.

D’Elbée, trop blessé, ne pouvant se lever sera fusillé dans son fauteuil le 6 Janvier 1794 après une parodie de procès. Son corps sera jeté dans des douves et ne sera jamais retrouvé. Sa femme sera fusillée vingt jours plus tard.

“Dans la grande armée, le principal chef était, en ce moment, M. d’Elbée ; il commandait plus particulièrement les gens des environs de Cholet et de Beaupréau. C’était un ancien sous-lieutenant d’infanterie, retiré depuis quelques années ; il avait alors quarante ans ; il était de petite taille, n’avait jamais vécu à Paris ni dans le monde ; il était extrêmement dévot, enthousiaste, d’un courage extraordinaire et calme : c’était son principal mérite. Son amour-propre se blessait facilement : il s’emportait sans propos, quoiqu’il fût d’une politesse cérémonieuse, il avait un peu d’ambition, mais bornée comme toutes ses vues. Dans les combats il ne savait qu’aller en avant, en disant : «Mes enfants, la Providence nous donnera la victoire.» Sa dévotion était très réelle ; mais comme il voyait que c’était un moyen de s’attacher les paysans et de les animer, il y mettait beaucoup d’affectation et un ton de charlatanisme que l’on trouvait souvent ridicule ; il portait sous son habit de pieuses images ; il faisait des sermons et des exhortations aux soldats, et surtout il parlait toujours de la Providence ; au point que les paysans, bien qu’ils l’aimassent beaucoup et qu’ils respectassent tout ce qui tenait à la religion, l’avaient, sans y entendre malice, surnommé le général la Providence. Malgré ces petits ridicules, M. d’Elbée était au fond un homme si estimable et vertueux, que tout le monde avait pour lui de l’attachement et de la déférence.” Extrait des Mémoires de Victoire de Donissan de La Rochejaquelein.

Publicités

Une réflexion sur “Maurice Joseph Louis Gigost d’Elbée (1752 – 1794)

  1. « Révolution prétenduement française » ?
    Était-elle moins française que ceux qui ont fait appel à nos voisins d’Outre-Rhin et d’Outre-Manche pour nous écraser et reprendre le pouvoir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s