Manifeste pour en finir avec leur démocratie.

monseigneur-henri-delassus
Monseigneur Henri Delassus (1836-1921). Prêtre catholique, docteur en théologie, chanoine honoraire du diocèse de Cambrai et essayiste antimaçonnique et antimondialiste. Appartenant au courant Contre-révolutionnaire et antilibéral, cet intellectuel fut l’un des premiers à déceler et dénoncer les prémisses de la mondialisation et de l’ébauche d’un projet de gouvernance mondial.

« Un individu recule devant les conséquences dernières de ses erreurs lorsqu’il voit où elles le conduisent. Un peuple livré à lui-même, comme l’est tout peuple soumis à la tyrannie républicaine, ne peut le faire. Ce sont les plus logiques qui se font entendre des foules, surtout lorsque cette logique est d’accord avec les passions et promet à la masse l’entrée en possession des biens qu’elle convoite : ce sont ceux-là que le suffrage universel porte au pouvoir. Et si les premiers arrivés s’épouvantent et n’osent réaliser le programme, ils sont supplantés par d’autres encore, jusqu’à ce que viennent ceux qui mettent résolument la main aux hautes œuvres que les principes commandent. Déjà nous avons vu les opportunistes libéraux balayés par les radicaux ; ceux-ci déménagent, devant les socialistes, et du sein du socialisme s’élèvent les anarchistes, les nihilistes, les athéistes haineux et autres catastrophards de tout poil.

Dans combien de cœur gronde actuellement la haine de Dieu ? Cette haine de Dieu diffusée, injectée dans toutes les couches de la société par la propagande maçonnique. Cette haine de Dieu pousse les masses à se ruer, aussitôt que faire se pourra, sur ce qui reste de l’ordre social ! Et cela par toute l’Europe, et non seulement dans le vieux monde, mais aussi en Amérique et en Océanie ; et non seulement chez les miséreux, mais aussi chez les intellectuels ! Qu’il suffise de nommer Élisée Reclus pour la France, Karl Marx pour l’Allemagne, Bakounine et le prince Krapotkine pour la Russie, Most pour les États-Unis, etc. Tous sont d’accord pour dire que le dogme de la souveraineté du peuple exige : 1° une révolution politique, qui amène au pouvoir les masses populaires par le suffrage universel ; 2° une révolution économique, qui introduira la propriété commune ; 3° une révolution démocratique, qui supprimera les parents et livrera les enfants à leur infecte république.

Quel est l’homme intelligent qui ne soit effrayé des ruines déjà amoncelées en tout ordre de choses, et, en entendant les clameurs des meutes prêtes à se jeter sur ce qui reste de l’ordre social, ne se pose à l’heure actuelle ces terribles questions :

Demain, y aura-t-il encore, entre l’homme et la femme mariage, c’est à dire contrat passé sous le regard de Dieu et sanctionné par lui, engagement sacré et indissoluble? Y aura-t-il encore la famille avec la possibilité de transmettre à ses enfants, non seulement son sang, mais aussi son âme et ses biens ? Demain, que sera la France ? Que deviendra l’Europe ? Réduite à l’état de poussière par leur démocratie, ne sera-t-elle point une proie facile à la franc-maçonnerie internationale et judaïque qui marche à la conquête du monde, et calcule déjà le nombre d’années qu’il lui faudra encore pour arriver à faire de tous les États une république universelle ? »

Extrait de la Conjuration Antichrétienne de Monseigneur Henri Delassus.

Publicités

Une réflexion sur “Manifeste pour en finir avec leur démocratie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s