Forteresse royale de Chinon

chateau-de-chinon
Leurs « trois châteaux ».

La forteresse royale de Chinon couronne un éperon rocheux qui surplombe la Vienne. En contrebas s’est développé le bourg de Chinon.

La forteresse est structurée en trois parties distinctes : le fort du Coudray, le château du Milieu, qui abritait les logis royaux, et le fort Saint Georges. Ainsi, les rois de France avaient pris pour habitude de surnommer la forteresse de Chinon leurs « trois châteaux ».

C’est dans cette imposante forteresse que Jeanne d’Arc rencontra Charles VII en février 1429 au terme d’une longue chevauchée de 470 kilomètres parcourus en seulement 11 jours.

Après la Guerre de Cent Ans, dépourvue de rôle stratégique et abandonnée au profit de châteaux plus modernes, la forteresse tomba peu à peu en ruines. Elle fut vendue comme bien national sous la révolution.

En 1854, la municipalité de Chinon décida la démolition de la forteresse car les ruines menaçaient de s’effondrer. Il fallut une intervention décisive en haut lieu de Prosper Mérimée pour convaincre les pouvoirs publics de restaurer les ruines de la forteresse de Chinon.

Publicités

3 réflexions sur “Forteresse royale de Chinon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s