Guerriers Sarrasins

sarrasin
Chroniques des temps Mérovingiens. L’émir Abd el Rahman en tenue de combat (au centre) secondé par deux guerriers. Il fut tué au combat lors de la bataille de Poitiers en 732.

Sarrasin. C’est par ce terme que, durant l’époque médiévale en Europe, on désignait les peuplades de confession musulmane. En effet, en français, le terme « musulman » n’apparait pour la première fois qu’en 1551 et le terme « Islam » en 1697. On utilisait aussi parfois les termes « Mahométans », « Arabes », « Ismaélites », « Agarènes », ou encore « Maures » qui, lui, renvoie aux Berbères de l’Afrique du Nord après la conquête musulmane.

Le terme sarrasin proviendrait du grec Sarakênos lui-même issu de l’arabe Sharqiyyïn qui signifie « de l’Est » et qui était peut-être l’appellation d’une tribu d’Arabes du II ème siècle à l’époque de Ptolémée.

À l’époque où l’Afrique du Nord était sous domination Romaine, on désignait les Berbères par l’appellation « Maures », terme d’origine phénicienne et qui donna à l’Afrique du Nord son nom de l’époque : Maurétanie (pays des Maures).

Lorsque l’Afrique du Nord passa sous domination musulmane, les Arabes utilisèrent, pour désigner les habitants, le terme Romain « Barbari » qui par la suite devint définitivement le terme Berbères.

Les Sarrasins (qui étaient donc en réalité des Maures) firent irruption dans le monde occidental lors de l’invasion de l’Espagne au VIII ème siècle (711). Les incursions sarrasines consistaient en des raids particulièrement cruels et violents qu’on appelait des « razzias ». Prédations, viols, pillages et réduction des Chrétiens à l’esclavage étaient des pratiques courantes et largement répandues lors de ces razzias sarrasines dévastatrices.

L’avancée des Sarrasins semblait irrésistible et il fallut attendre 732 pour voir le réveil occidental incarné par Charles Martel alors Maire du Palais. Ce dernier stoppa l’incursion sarrasine près de Poitiers lors d’une bataille au cours de laquelle les Sarrasins furent défaits et contraints de rebrousser chemin.

Néanmoins, de nombreux foyers et colonies sarrasines subsistèrent dans le Midi et notamment en Provence. Là, il fallut attendre 973 et la bataille de Tourtour, remportée par Guillaume Ier de Provence dit « le Libérateur », pour voir le départ définitif des Sarrasins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s