Vautour fauve

vautour-fauve
Gyps fulvus. Grands Causses, France.

Ubi pecora, ibi vultures comme disaient les anciens (partout où il y a du bétail, il y a des vautours). Ce vieil adage de la Rome Antique, à lui tout seul, en dit long sur ce rapace de la famille des accipitridés.

Le vautour fauve est un nécrophage spécialiste de l’élimination des cadavres. Il est doté d’une anatomie prévue pour charogner : long cou couvert de duvet se nettoyant facilement et lui permettant de fouiller efficacement les carcasses, bec crochu très puissant lui permettant de découper les cuirs épais. En revanche, contrairement à l’aigle royal, les serres du vautour fauve sont peu puissantes, dépourvues de griffes et donc non adaptées à la préhension de proies. Enfin, son système digestif unique capable de digérer de la viande pourrie fait du vautour fauve un excellent terminal bactériologique nettoyant les montagnes des carcasses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s