Étienne François de Choiseul (1719 – 1785)

choiseul
« Les hommes ont été sont et seront menés par les événements. » (Duc de Choiseul)

Étienne François, comte de Stainville puis duc de Choiseul est né à Nancy, Lorraine, en 1719. Il fut d’abord ambassadeur avant de devenir secrétaire d’État du roi Louis XV.

Étienne François de Choiseul est souvent considéré comme le véritable « vice roi de France » sous le règne de Louis XV tant il était préoccupé par la modernisation de l’État. Il est perçu comme la quintessence de l’homme d’État dans son génie autant que dans ses chimères. À tel point qu’il fut souvent désigné comme une réincarnation du duc de Guise (lui aussi Lorrain) tant son panache et son éclat provoquaient haines et jalousies.

Sur le plan intérieur, Choiseul travaille au redressement politique, économique et militaire de la France avec un succès incontestable. Quant à sa politique étrangère, elle est mise systématiquement au service des intérêts économiques de la France. Soit le strict inverse de la politique menée par l’actuel gouvernement métèque et étranger qui occupe la France d’aujourd’hui et qui vient de ratifier, sans que personne ne s’en émeuve, le traité transatlantique, soumettant encore un peu plus la France à l’insupportable hégémonie de l’ennemi américain.

Mais bon nombre de membres du gouvernement de Louis XV, jaloux du talent de Choiseul, travaillèrent à s’en débarrasser et à l’évincer de ses fonctions. Par ailleurs, Choiseul déplaisait fortement à Madame du Barry, la favorite du roi Louis XV, ce qui n’arrangeait pas les choses. À partir de 1770, Choiseul fut mis au ban du gouvernement et entra petit à petit en disgrâce avec Louis XV qui conserva, malgré tout, une haute opinion du ministre.

Étienne François de Choiseul finit par recevoir l’ordre de se retirer définitivement dans son château de Chanteloup, près d’Amboise, Touraine. Il y rendit son âme à Dieu en 1785 après avoir fait édifier une magnifique pagode encore visible aujourd’hui.

Publicités

Une réflexion sur “Étienne François de Choiseul (1719 – 1785)

  1. Louis XV fut vraiment le plus mauvais des rois capétiens. Son règne a été catastrophique et a préparé le terrain à la révolution. N’oubliez pourtant pas de rendre hommage à la bonne reine Marie, quant à elle, une des meilleures reines de France en dépit de son modeste lignage et de sa discrète postérité. Merci pour elle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s