Château de Fontainebleau

Joyau de l’Île de France.

Le premier poème qui fasse allusion au château de Fontainebleau se trouve dans les œuvres de Mellin de Saint-Gelais (1491-1558), poète, médecin et astrologue, conservateur de la bibliothèque royale. François Ier qui l’avait enrichie la fit transférer en 1544 de Blois à Fontainebleau.

 Je ne vins onc, Sire, en votre maison
Que d’elle, et plus de vous ne m’esbahisse.
Vous estes seul hors de comparaison
Et seule elle est sur tout autre édifice.
Cette grandeur, estoffe et artifice
Et les entours clairement nous font voir
Que seul votre œuvre est pour vous recevoir,
Bien que, selon vostre grace et mérite,
Pour vous loger le ciel devriez avoir,
Car cette terre est pour vous trop petite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s