Traités de Tilsit (7 et 9 juillet 1807)

Traités de Tilsit
Napoléon n’avait qu’à lever la main pour rayer la Prusse de la carte…

Les traités de Tilsit (deux traités) furent signés en juillet 1807 dans la ville de Tilsit par Napoléon Ier après sa victoire lors de la bataille de Friedland.

Le premier traité fut signé secrètement le 7 juillet 1807 par le tsar Alexandre Ier et Napoléon Ier lors d’une entrevue qui se tint sur un radeau au milieu du Niémen.

Le second traité de Tilsit fut signé deux jours plus tard en présence du roi de Prusse qui avait déjà accepté une trêve quelques jours plus tôt après avoir été repoussé par la Grande Armée de Napoléon aux confins est de son royaume.

Ce double traité mit fin à la quatrième coalition européenne qui fut dressée contre la France de Napoléon. Les traités de Tilsit sont signés aux détriments de la Prusse qui doit céder la moitié de ses territoires d’avant guerre aux profits d’états sous tutelle française. Napoléon Ier donna ainsi naissance au Duché de Varsovie.

La Prusse, vaste territoire et adversaire belliqueux de la France depuis fort longtemps, se retrouva dès lors caviardée pour ne pas dire dépouillée. Les officiels prussiens vécurent la signature des traités de Tilsit comme un acte inique et une humiliation nationale. Napoléon était encore une fois le plus fort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s