Gaston de Foix-Nemours (1489 – 1512)

Gaston de Foix-Nemours
« …Jamais gens ne firent plus de défense que les espagnols qui, n’ayant plus ni bras ni jambes entière, mordaient leurs ennemis. 16 000 hommes étaient tués. Gaston avait reçu 18 blessures : depuis le menton jusqu’au front en avait 14 ou 15, et par là montrait bien le gentil prince qu’il n’avait pas tourné le dos. »

Gaston de Foix était un neveu de Louis XII. Duc de Nemours, comte d’Étampes et vicomte de Narbonne, il reçut le commandement de l’armée royale lors des campagnes d’Italie menées par le Roi Louis XII au cours desquelles ses hauts faits d’armes lui valurent le surnom de Foudre d’Italie.

Malgré la brièveté de sa carrière militaire (seulement trois mois), Gaston de Foix allait de succès en succès, montrant d’incomparables talents de manœuvrier et de fin stratège, talents qui préfiguraient déjà les futurs génies militaires français tels que Turenne ou Napoléon. Les cadences de marche qu’il imposait à ses troupes était tout à fait novatrices au point d’en écœurer l’ennemi. Ainsi, en février 1512, il fit parcourir à ses troupes plus de 200 kilomètres, sous la neige et sur des chemins défoncés, en seulement 14 jours là où François Ier mettait un mois et Charles VIII cinq mois ! Cette épuisante marche fut, par dessus le marché, couronnée de 3 succès : la libération de Bologne alors assiégée par les troupes du Pape, la victoire sur les Vénitiens près de Mantoue et la prise de Brescia. Deux mois plus tard, Gaston de Foix rendit son âme à Dieu aux portes de Ravennes, sa gloire était à son apogée, il avait tout juste 22 ans.

Pour bien mesurer la lente décadence de nos sociétés dite « modernes », il convient de rappeler qu’aujourd’hui, le jeune de 22 ans n’est plus qu’une fiotte décérébrée qui moisit sur les bancs d’une école de commerce bidon mais très chère ou sur ceux d’une faculté de gauchistes. Ayant perdu tout sens de la morale, de l’éthique, de la valeur, du courage et du génie, il passe plusieurs heures par jour à tripatouiller bêtement son smartphone, se formant ainsi efficacement à son avenir d’esclave écervelé de la Grande Banque dont les prédations lui seront cachées par le manège démocratique qu’il sera très fier de faire tourner en allant veauter UMPS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s