Lothaire (941 – 986)

Lothaire
Chronique des temps Carolingiens.

Fils de Louis IV d’Outremer et de Gerberge de Saxe, il succède à son père, et est sacré le 12 novembre 954 à l’abbaye Saint-Rémi de Reims par l’archevêque Artaud. Parti assiéger la ville de Cambrai alors ville d’Empire germanique, il meurt subitement à Laon le 2 mars 986. À un an du changement de dynastie, la royauté de Lothaire semblait indestructible car si la Lotharingie n’était pas encore soumise, l’inertie de la cour de Germanie pouvait lui laisser envisager de nouvelles conquêtes. Selon Richer de Reims : « Il recherchait par quelle nouvelle avance il pourrait étendre encore son royaume. Ses affaires étaient très prospères et l’état du royaume, favorisé par la capture des grands, l’y engageaient ». De fait, dans ses dernières années de règne, Lothaire a déployé, tant sur le plan diplomatique que militaire, une activité exceptionnelle tendue vers la Lotharingie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s