Sangliers

Sangliers
Sus scrofa

Le sanglier est un mammifère omnivore, forestier, proche du porc. L’espèce appartient à la famille des suidés, appartenant elle-même à l’ordre des cétartiodactyles. Sa femelle se nomme la laie et les petits des marcassins. Régulièrement, les sangliers se vautrent dans la boue et se frottent avec insistance contre les troncs d’arbres avoisinants, pour se débarrasser d’un certain nombre de parasites, pour réguler leur température corporelle et marquer leur territoire. Ils dorment dans de petites dépressions du sol, sèches, bien dissimulées, nommées bauge.

 

 

Assassinat de Jean sans Peur (10 septembre 1419)

Assassinat de Jean sans Peur
« Mettez-vous la main à votre épée en présence de Monseigneur le Dauphin ? »
Pont de Montereau. 10 septembre 1419.

Lorsque Charles VI sombre dans la folie à la fin du XIV ème siècle, deux partis se disputent le pouvoir au sein du conseil de régence présidé par Isabeau de Bavière : les bourguignons de Jean sans Peur et les armagnacs de Louis d’Orléans. En 1407, Jean sans Peur, voyant le pouvoir lui échapper, commandite l’assassinat de Louis d’Orléans provoquant ainsi une guerre civile entre armagnacs et bourguignons. Puis, Jean sans Peur et le dauphin Charles (futur Charles VII) décident de calmer les tensions en scellant une alliance sur le pont qui traverse l’Yonne à Montereau. Mais l’entrevue est un traquenard tendu à Jean. En effet, les armagnacs ne peuvent tolérer un rapprochement du dauphin avec les vues bourguignonnes qui diminueraient leur influence. Ils veulent aussi venger l’assassinat de Louis d’Orléans. Le 10 septembre 1419, vers 17h, Jean sans Peur s’engage sur le pont sans protection armée. Au milieu du pont, deux individus Tanneguy du Chastel et Jean Louvet deux proches conseillers du dauphin, attendent Jean de pied ferme. Tanneguy du Chastel  porte alors un coup de hache au visage du duc en criant «Tuez, tuez !». Par la porte du côté du dauphin, qui a été maintenue ouverte, des hommes en armes s’engouffrent dans l’enclos. Le duc est lardé de coups cependant que le dauphin, conduit à l’écart, reste impassible.

Récolte

Récolte
Récolte des pommes. Pays d’Auge, vers 1860.

Les pommes à cidre sont des pommes spécialement sélectionnées pour élaborer un cidre ou un calvados (gnôle) de qualité. Elles sont généralement de petite taille et riches en tanins, à la différence des pommes de table qui se mangent crues. A l’automne, les pommes sont récoltées en fonction de leur maturité, en commençant par les précoces vers fin septembre, pour terminer avec les tardives fin novembre. Traditionnellement, les pommes à cidres sont ramassées à la main. D’abord il faut abattre les pommes dans les arbres avec une gaule. Puis on les ramasse au sol et on les met dans des pouques pour les amener au pressoir. Pour votre santé, buvez au moins 5 à 10 calvas par jour.

Childebert IV (vers 683 – 711)

Childebert IV
Chronique des temps mérovingiens.

Childebert IV est Roi des Francs de 695 à 711. Fils cadet du Roi Thierry III, il succède sur le trône à son fils ainé Clovis IV. Il laisse le souvenir d’un Roi juste et de bonne mémoire. A sa mort, il fut enseveli à Choisy dans la basilique du saint martyr Etienne. Son fils Dagobert III lui succède. “[…] Or, après quelques années, ledit roi Clovis IV tomba malade et mourut au bout de quatre ans de règne. Son frère Childebert s’assit sur le trône. Quant à Drogon, élevé par son père Pépin il reçut le duché de Champagne. Grimoald le cadet, fut choisi comme maire du palais pour gouverner les Francs aux côtés du roi Childebert, et il se montra un homme fort aimable, plein de toute bonté et de compassion, généreux dans ses aumônes et assidu dans ses prières. Pépin et Radbod, duc païen de la nation des Frisons se firent l’un et l’autre la guerre au fort de Duurstede où ils se livrèrent bataille. Pépin sortit vainqueur et, comme le duc Radbod avait été mis en fuite avec les Frisons rescapés, le même Pépin revint chargé de dépouilles et de butin […].” Continuation de la chronique de Frédégaire (vers 760).

 

Clio

Clio
Clio, muse de l’Histoire.

Dans la mythologie grecque, Clio, fille de Mnémosyne, est la Muse de l’Histoire. Elle est celle qui chante le passé des hommes et des cités. L’auteur s’est octroyé ici quelques libertés car habituellement, Clio est représentée avec des attributs tels que la couronne de lauriers, la trompette, le livre Thucydide (dans lequel sont rédigés les récits du passé), le globe terrestre et la clepsydre, cette horloge à eau qui représente le temps passé. Parfois elle est représentée avec une guitare à la main parce que Clio était aussi considérée comme l’inventrice de la guitare.

Drakkar viking

Drakkar viking
Drakkar viking au large des côtes normandes. Vers 950.

Issus de Scandinavie, les Vikings constituaient un peuple de guerriers marins caractérisé par des activités d’exploration mais aussi de pillages et de piraterie.

Du VIII ème au XI ème siècle, la France fut soumise à d’incessantes incursions vikings. Sur les côtes normandes, durant ces 300 longues années, accostaient régulièrement des nuées de drakkars remplis de guerriers dont la violence des raids marquèrent durablement les populations.

Les abbayes étaient méthodiquement pillées et les villages incendiés. La maniabilité, la flexibilité et la légèreté de leurs embarcations permirent aux vikings de remonter la Seine pour mener des raids destructeurs jusqu’à Paris.

L’âge d’or viking s’éteignit progressivement à la suite de l’affirmation en Scandinavie de pouvoirs monarchiques centralisateurs, de leur conversion au christianisme mais aussi suite au fait que le roi de France, lassé des pillages incessants des vikings, leur accorda le droit de s’installer en Normandie (le pays des “Normands” ou hommes du Nord), à condition de vivre pacifiquement et de cesser les pillages.

Childéric Ier

Childéric Ier
Chronique des temps mérovingiens.

Childéric Ier, père de Clovis Ier, fut roi des Francs Saliens de 457 à 481. Son année de naissance nous est inconnue. Il est le premier roi de la dynastie des Mérovingiens dont l’existence et la filiation sont attestées. Il est l’exemple type d’une élite franque ayant opéré le rapprochement entre les cultures germano-romaines et païennes des tribus danubiennes. Païen, Childéric avait cependant l’avantage d’être le seul des rois barbares à ne pas être arien, ce qui lui procura l’attention des élites locales et de l’épiscopat. La découverte de son tombeau en 1653 près de Tournai et les écrits de Grégoire de Tours constituent les rares sources d’informations sur ce roi mérovingien.