Le bourreau

Seigneur français décapité pour avoir trahi le Roi. Paris, place de Grève, 1310

 

Nos amis les bourreaux, au chômage depuis l’abolition de 1981, auraient fort à faire de nos jours. De Chirac à Flamby en passant par Sarko et ses collègues mais néanmoins amis Strauss-Kahn, Copélovici, Fabius, Cahuzac, Juppé, Muscovici, Villepin… Il y a assez de républicards véreux pour remplir une bonne centaine de charrettes. Alors aiguisez vos haches messieurs. Qu’on décapite toute cette vermine et qu’on les jette aux chiens.

Publicités

3 réflexions sur “Le bourreau

  1. La mise à mort des gens qui ont fauté, pourquoi pas.
    Mais quel besoin de faire ça en public? Si ce n’est assouvir la curiosité morbide du quidam?
    Fouduroy, en plus d’etre un communisse, ne seriez-vous pas également un pervos?

  2. Avouez que vous seriez probablement le premier à vous réjouir de voir la tête du vieux flamby rouler à vos pieds. Vous seriez certainement aussi le premier à shooter dedans comme on shoote dans un vulgaire étron…

    1. Pour votre gouverne, il est plutot dangereux de shooter dans un étron. On l’écrase, tout au plus, et encore pratiquement toujours par inadvertance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s