L’assassinat du Duc de Guise (1588)

Henri de Lorraine, 3ème duc de Guise, dit « le Balafré », assassiné par des membres des « quarante-cinq », la garde personnelle du roi. Blois. 23 décembre 1588.

Grand parmi les Grands, chef de la Ligue et ardent défenseur de la foi catholique, Henri Ier de Guise consacra sa vie à la lutte contre les protestants. Quoique apocryphe, un célèbre mot historique est continuellement prêté à Henri III. Voyant étendu à ses pieds le corps de son ennemi, le roi se serait exclamé : « Il est plus grand mort que vivant ! ».

Publicités

Une réflexion sur “L’assassinat du Duc de Guise (1588)

  1. Le duc de guise on dirait qu’il a une beuj plus petite que l’autre et qu’il porte un masque anonymous. Il aurait mieux valu le tuer comme on chasse le dahut en Bourgogne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s